identification
Accueil arrow Nouvelles arrow Déontologie et éthique du Rotary : Pour une éthique professionnelle
Déontologie et éthique du Rotary : Pour une éthique professionnelle Version imprimable
Écrit par Rotary   

Servir la collectivité Les Rotariens sont des professionnels, des décideurs choisis par leurs pairs pour les qualités et les compétences dont ils font preuve dans le cadre de leurs activités. Ces activités nécessitent de nombreux contacts qui se concrétisent par la création et l'entretien d'un réseau de personnes investies elles aussi d'un pouvoir de décision, c'est-à-dire capables d'influencer en vue d'un résultat donné. La transposition au-delà du cercle professionnel de ces qualités, le recours à ce réseau d'influence se traduisent pour les Rotariens par une réelle aptitude à servir la collectivité. Une juste appréhension des problèmes du monde, des déséquilibres divers qui rendent difficile,voire impossible, l'accès au bienêtre de groupes sociaux ou de populations entières, doit ainsi tout naturellement conduire les Rotariens à chercher à améliorer le sort de ces frères humains défavorisés. Dans une autre approche, intergénérationnelle, forts du privilège de leur expérience et de leurs appuis, ils doivent aider les plus jeunes à préparer leur avenir dans les meilleures conditions.

Ces investissements dans l'action, donnés à titre d'exemples dans une liste très extensible par définition, illustrent les valeurs qui président à la poursuite du But du Rotary.

L'amitié entre les membres du Rotary, leur solidarité, leur
altruisme, leur générosité, constituent en effet les valeurs de base
de leur efficacité à cultiver leur idéal de servir.

Observer des règles de haute probité dans l'exercice de toute profession... Constante depuis l'origine du Rotary, cette forte exigence prend sa source à l'époque où Paul Harris cherchait désespérément à retrouver à Chicago les relations de confiance des marchands dont il avait été témoin durant son enfance dans le Vermont. En 1912, il écrivait : "Le Rotarien pense que l'entreprise d'un homme est son expression la meilleure et la plus authentique ; et que si sa vie professionnelle est honnête, il y a de grandes chances que sa vie personnelle le soit aussi". 

Loyauté, honnêteté, droiture, équité, intégrité, transparence,
confiance réciproque sont également des valeurs que les Rotariens
doivent s'appliquer à décliner dans leur vie professionnelle.

Un relief particulier Une telle affirmation prend, dans le monde actuel, un relief particulier. La mondialisation des échanges, la supranationalité d'entreprises planétaires, la tyrannie des logiques financières, la concurrence exacerbée des pays à bas coûts de production sont propices en la matière,et dans un marché dérégulé, à toutes sortes de dérives. Les exemples abondent en effet, de mensonges ou de malversations pour tromper les actionnaires de grands groupes, de contournement des lois et règlements par des organisations mafieuses internationales, d'octroi de pactoles indécents à des dirigeants démissionnaires de leur entreprise pour compétences insuffisantes, de rémunérations extravagantes de célébrités diverses, de constitution rapide de fortunes arrogantes sur le dos de la collectivité... 

Les codes éthiques Pour y parer, de nombreux secteurs d'activité se sont dotés de codes éthiques comme autant de normes applicables à chaque domaine spécifique du monde des affaires: éthique de la finance et de la comptabilité, de la gestion des ressources humaines, dumarketing et des ventes, de la production, de la propriété industrielle, de l'informatique, de la protection de l'environnement... Mais quelles que soient les définitions du bien et du mal préconisées par ces codes, se pose en amont la question de leur justification : si la finalité d'une entreprise est de maximiser le rendement financier pour ses actionnaires, il pourrait en effet être considéré comme contraire à l'éthique de cette entreprise de prendre en compte les intérêts et droits de toute autre partie prenante. En réalité,au-delà de leur finalité strictement économique ou financière, les entreprises ont des devoirs moraux envers tous les acteurs, internes et externes (salariés,fournisseurs,clients...), qui contribuent à leurs résultats et plus généralement envers toutes les personnes ou structures susceptibles d'être impactées par leur activité, c'est-à-dire leur environnement au sens large et même la société dans son ensemble. Parce qu'elle vise au respect de l'individu en tant que tel et au bien être du plus grand nombre, cette conception du rôle social etmoral de l'entreprise s'inscrit parfaitement dans la définition de l'éthique du Rotary. 

Plus que jamais les Rotariens doivent donc se constituer en
exemples de droiture, dans leur propre activité professionnelle.
Ils doivent également, par des moyens appropriés, s'appliquer à
diffuser leur éthique, répondant en cela à une attente forte de la
société...

Faire progresser l'entente entre les peuples... Paul Harris insistait souvent sur la nécessité de faire preuve de tolérance. Après la Première Guerre mondiale,Arch Klumph, président, parle "du rôle possible du Rotary pour préserver la paix, la justice et l'honneur entre les pays dumonde entier".En 1921, à la Convention d'Edimbourg, la bonne volonté et la paix internationale sont ajoutées aux objectifs du Rotary. On était en droit de se demander quelle pouvait être l'influence du Rotary,apolitique et non confessionnel,dépourvu de toute juridiction ou structure adéquate,dans l'empêchement des conflits.C'était oublier que l'adhésion à l'éthique du Rotary implique une transcendance qui prime sur tous les différends et que,plus précisément, la réponse réside dans la faculté des Rotariens à chercher à comprendre l'autre, à mieux le connaître, au-delà des considérations de cultures, de religions, en se mettant au service de l'Humanité, afin de réduire les tensions et de favoriser les relations, le rapprochement entre les peuples. En l'occurrence, l'aide humanitaire s'attaque d'abord aux principales causes de conflits que sont la faim, l'illettrisme, la pauvreté, la maladie... Les échanges de jeunes, les bourses pour la paix, la présence des Rotariens dans 170 pays du monde contribuent aussi à cette oeuvre majeure du Rotary. C'est ainsi qu'au cours de son premier siècle d'existence, le vaste réseau international des Rotariens a acquis prestige et visibilité. C'est ainsi également que, gagnant le respect du village mondial, le Rotary s'est hissé au premier rang des organisations bénévoles reconnues par des organismes tels que l'UNESCO, qu'il a contribué à créer, et l'ONU. 

< Précédent   Suivant >